Imprimer cette page

Xyllela Fastidiosa, la bactérie tueuse de l’olivier signalée aussi en France

20150614 184444Deuxième acteur sur le marché international de l’huile d’olive après l’Espagne, l’Italie traverse actuellement une phase critique après la destruction des milliers d’hectare d’olivier suite à l’apparition d’une bactérie da quarantaine  très redoutable sur plusieurs végétaux et notamment l’olivier.

 En effet, la bactérie en cause est Xyllela Fastidiosa, surnommée la bactérie tueuse de l’olivier, et dont le seul moyen de lutte reste l’arrachage et la destruction des sujets atteints afin d’éviter la propagation au sujets sains.

Cette bactérie a été signalée pour la première fois en octobre 2013  dans la région  de Pouilles, tout au sud, au talon de la "Botte" Italienne puis au cours de cette semaine (juillet 2015) en France et plus précisément en Corse.

Dès sa signalisation en Italie, les autorités phytosanitaires algériennes par le biais de la Direction de la Protection des Végétaux et du Contrôle Technique (DPVCT) et L’institut National de la Protection des Végétaux (INPV) ont pris les dispositions nécessaires pour empêcher toute introduction de cette redoutable bactérie. Parmi ces mesures :

  • L’interdiction d’introduction du matériel végétal en provenance des pays infestés,
  • Le renforcement du dispositif de surveillance interne et aux frontières ;
  • La sensibilisation des inspecteurs phytosanitaires. (pour plus d’information, consultez : http: //www.inpv.edu.dz/institut/wp-content/uploads/2015/07/Info-phyto-n%C2%B039-Juillet-2015.pdf)

Certains spécialistes des marchés des matières premières estiment qu’on s’achemine vers un vrai choc du marché de l’huile d’olive avec cette infestation des vergers oléicoles  en Italie et la sécheresse qui a frappé l’Andalousie le fief de la production de l’huile d’olive espagnole ; une situation qui devrait être en faveur des pays du Maghreb et du Moyen Orient. 

Lu 969 fois