Imprimer cette page

Mise en œuvre du dispositif de l’irrigation d’appoint des céréales

Le début de campagne labours-semailles et pour sa quatrième année consécutive a été marqué par un manque  pluviométrique qui entrave le bon déroulement de la campagne notamment pour la céréaliculture conduite en sec. En effet, la céréaliculture en Algérie, demeure dépendante des aléas agro-climatiques.

Le recours à l’irrigation d’appoint devient indispensable afin d’y remédier à un déficit hydrique qui peut survenir au cours des différents cycles végétatifs de la culture, affectant ainsi la production en terme de quantité et de qualité.

Le retour des pluies en ce début du mois de novembre 2016, ne peut constituer qu’un facteur de motivation et d’encouragement pour les agriculteurs en général et les céréaliculteurs en particulier.

Cependant et pour la sécurisation de la production céréalière, Monsieur le Ministre de l’Agriculture, du Développement Rural et de la Pêche, à travers sa direction chargée de l’irrigation, a donné des orientations pour la mise en œuvre du dispositif de l’irrigation d’appoint qui restera l’ultime solution notamment avec les épisodes de stress hydrique que connait souvent les céréaliculteurs .

Des actions concrètes vont être initiées en ce début de campagne 2016/2017 par les agents des Directions des Services Agricoles tout en sensibilisant les céréaliculteurs sur la nécessité de l’irrigation d’appoint et la mobilisation des moyens appropriés par l’identification des ressources en eau disponibles et exploitables et la préparation des équipements d’irrigation sans attendre la survenue  du stress hydrique.

Lu 995 fois