Imprimer cette page

Renforcer les capacités de transformation de la pomme de terre et encourager l’exportation

15Plusieurs mesures ont été prises pour répondre à l’inquiétude des agriculteurs producteurs de pomme de terre. Parmi ces mesures : Renforcer les capacités de stockage et encourager l’exportation.

Une surproduction de pomme de terre a été enregistrée dans certaines wilayas du pays à l’exemple de Bouira, Ain Defla et Oued Souf. Oued Souf, à elle seule, représente 40% de la production nationale.

Selon Mr OMARI conseiller au MADRP : l’année passée, on a enregistré 1,5 million tonnes pour l’arrière saison. Cette année on termine l’arrière saison à la fin du mois de mars et on est à peu prés à 1,8 million de tonnes.

Aujourd’hui, cette absence de pluie notamment pour le mois de décembre et janvier a fait qu’il y a eu une récolte au même temps. Cette récolte qui est arrivée au même temps a provoqué une certaine baisse des prix.

Après la crise de 2007 un dispositif d’encadrement de la filière a été mise en place depuis 2009 grâce à ce système de régulation  SYRPALAC, le volume de la production à grimpé de 2,6 million de tonnes en 2009 à 4,6 million de tonne en 2015 avec 150 mille ha cultivés. Aujourd‘hui, si l’abondance de la pomme de terre sur les marchés fait des heureux,  les producteurs eux s’inquiètent  pour les récoltes. Des résolutions urgentes ont été prises.

Ces Mesures selon Mr OMARI :

  • la première mesure c’est d’élargir les capacités de stockage pour atteindre 60 mille tonne cette année avec un stockage économique.
  • Deuxième élément : renforcer les capacités de transformation de la pomme de terre.
  • Troisième élément : chose qui est entrain de se faire actuellement, c’est d’encourager la valorisation de cette production à l’export.

Suite au manque de capacité de stockage, l’exportation aujourd’hui s’impose :

Dans ce propos, un représentant d’ALGEX déclare que la pomme de terre Algérienne est demandée par beaucoup du pays étrangers comme par exemple la Russie, l’Espagne, les Emirats Arabes Unis ... il y a même des personnes qui ont signalé qu’ils ont eu des contactes avec des pays asiatiques demandant la pomme de terre Algérienne.

A ce jour,  plus de 370 tonnes de pomme de terre ont été exportées par rapport à 30 tonnes exportées pendant toute l’année 2015.

Et pour promouvoir les exportations, l’Etat continue à accompagner les entreprises dans l’amélioration de la qualité du produit surtout que le marché international est très exigent.

Les normes sont donc des normes par rapport au produit mais aussi des normes liés à l’emballage, le calibre et parfois à la norme bio.

Il est à signaler, qu’un complexe intégré de stockage froid, de conditionnement et bientôt de transformation sera  inauguré  dans deux mois à Oued Souf au bonheur des agriculteurs. 

Repris à partir du JT du  23/03/2016 sur canal Algérie (Reportage de Samia BOUAROUR).

 

Lu 1097 fois